La série Des oreilles au sol suit le déroulement d’un projet scientifique d’envergure, RESIF, qui mobilise un grand nombre de savoirs faire et de connaissances, pour améliorer notre compréhension du sol.

- - -

Le réseau sismologique français actuel ne donne qu’une image partielle de l’activité sismique

de notre territoire, tant au niveau de la couverture que du type d’activité détectable.

Pour être capable d’imager la terre et de mesurer précisément les déformations du sol, plusieurs organismes et établissements de recherche français mettent en oeuvre l’Infrastructure de Recherche RESIF, le REseau SIsmologique et géodésique Français.

Une équipe de l’École et Observatoire des Sciences de la Terre, à Strasbourg, est fortement

impliquée dans la mise en oeuvre du coeur de cet équipement : l’antenne sismologique

permanente métropolitaine, qui permettra à la France de se doter de l’un des plus homogène

et dense réseau sismologique dans le monde.

 

La série Des oreilles au sol explore les enjeux scientifiques et la dimension technique de ce projet. Exemples à l’appui, différents volets de la constitution du réseau seront éclairés par les

hommes et les femmes directement impliqués. Ils partageront leur démarche ainsi que les

choix qu’ils doivent opérer quand il s’agit d’allier l’exigence de précision scientifique aux

contraintes du terrain.

 

Générique :

Production déléguée : Jardin des sciences de l’Université de Strasbourg

Co-production : Ecole et Observatoire des Sciences de la Terre

Sur une idée de Jérôme Vergne, physicien (EOST-IPGS), Sylvain Sailler, vidéaste et Sébastien Soubiran, directeur adjoint du Jardin des sciences de l’Université de Strasbourg

 

Coordination : Jardin des sciences de l’Université de Strasbourg / Ecole et Observatoire des Sciences de la Terre

 

Musique : Eracilon, Le fil du temps

 

Réalisation : Sylvain Sailler
 

Remerciements :

Valérie Ansel, maître de conférences, EOST-IPGS, université de Strasbourg

Jérôme Vergne, physicien, EOST-IPGS, université de Strasbourg

Frédéric Masson, professeur des universités, directeur de l’EOST, université de Strasbourg

Alessia Maggi, professeure des universités, EOST-IPGS, université de Strasbourg

Cécile Doubre, physicienne adjointe, EOST-IPGS, université de Strasbourg

Maxime Bes de Berc, ingénieur d’étude, EOST-IPGS, CNRS

Hélène Jund, assistante ingénieure, EOST, CNRS

Thierry Louis-Xavier, ingénieur d’étude, DT-INSU, CNRS

Marc Grunberg, ingénieur de recherche, EOST, université de Strasbourg

Alain Hernandez, technicien, EOST, CNRS

Rémi Dretzen, technicien, EOST, université de Strasbourg

Antoine Schlupp, ingénieur de recherche, EOST-IPGS, université de Strasbourg

Christophe Sira, ingénieur d’étude, EOST, CNRS

Jacques Hinderer directeur de recherche, EOST-IPGS, CNRS

Frédéric Littel, assistant ingénieur, EOST-IPGS, CNRS

Séverine Rosat, chargée de recherche, EOST-IPGS, CNRS

 

Nous remercions l'ensemble des personnes de l'EOST qui ont participé à la réalisation de ce documentaire ainsi que les différentes personnes interviewées qui ont accepté la présence de notre caméra.

 

La série a bénéficié du soutien de :

Jardin des sciences

Eost

Resif

Université de Strasbourg

Investissements d’Avenir

---

Tous droits réservés

© Jardin des sciences de l’Université de Strasbourg 2016




Start video
Check the box to indicate the beginning of playing desired.

Scoreboard

Click below to refresh the information.