Entretien Catherine Merckling / LES BRUITS DU TEMPS April 8, 2020

À l’invitation du Service universitaire de l’action culturelle (Suac), avec le Jardin des sciences, le photographe et historien autrichien Arno Gisinger poursuit une résidence de recherche-création à l’Université de Strasbourg. Fasciné par le fonds exceptionnel de plaques photographiques en verre conservées par l’École et Observatoire des Sciences de la Terre, il valorise cette collection en explorant la relation entre photographie et géophysique, réveillant ainsi la mémoire perdue de ces archives. Cette résidence permet à l’artiste d’installer une réflexion sur un temps long, d’aller à la rencontre d’étudiant.e.s et d’enseignant.e.s en partageant une approche professionnelle (formation) autour d’un projet de création, de se nourrir de la recherche et du patrimoine universitaire, ici, d’une collection photographique qu’il valorise avec une exposition en plusieurs temps et une publication. De ce dialogue entre traces scientifiques et traces artistiques est conçu un projet d’expositions sur deux sites au Frac Alsace à Sélestat et à la Chambre à Strasbourg.

---

Entretien réalisé avec Catherine Merckling dans le cadre du projet de résidence de recherche-création intitulé "Les Bruits du temps"(2018-2021).

Après des études en art conclues par un master en théorie et critique d'art (« Émergence et développement des préoccupations écologiques dans l'art contemporain »), Catherine Merckling a d'abord été chargée des expositions dans une structure culturelle pluridisciplinaire en Moselle. Elle est en charge de la programmation des expositions à La Chambre depuis trois ans et co-dirige la structure depuis un an. Elle y défend une ligne artistique où le médium photographique agit à la fois par l'émotion esthétique et par l'interrogation de sujets actuels. La Chambre a accueilli entre janvier et mars 2020 le deuxième volet de l'exposition "Les Bruits du Temps".

Extrait du texte de présentation de l'exposition à La Chambre :

"Les tremblements de terre nous rappellent l’instabilité du monde et la fragilité de nos existences. Mais ils provoquent également des réflexions spéculatives sur ce qui se passe à l’intérieur de la terre. Les nouvelles approches scientifiques du 19ème siècle tentent de passer de la simple observation des phénomènes naturels à leur enregistrement et leur retranscription visuelle. La photographie joue désormais un rôle primordial dans ces nouvelles imageries scientifiques. Pourtant, les relations entre photographie et sismologie n’ont curieusement jamais fait l’objet de recherches". Suite à une résidence de recherche-création à l’Université de Strasbourg, Arno Gisinger propose à La Chambre un travail de réactivation artistique des archives et une reconstitution des principes photographiques en sismologie par le biais d’une chambre noire. Son récit documentaire raconte sous forme d’un atlas scientifique l’histoire des inventions visuelles pour donner forme à l’invisible ou à l’imperceptible."

En savoir plus : La Chambre | Espace d'exposition et de formation à l'image : https://www.la-chambre.org/portfolio/les-bruits-du-temps-ii/

---

"Les Bruits du Temps" est une résidence produite par l’Université de Strasbourg, à l’initiative du Suac, en partenariat avec le Jardin des sciences. Avec le soutien de l’IdEx Université & Cité, de la Drac Grand Est et de la Région Grand Est. Expositions "Les Bruits du Temps I" et "Les Bruits du Temps II" produites par le Frac Alsace et La Chambre. La plate-forme oscahr.unistra.fr se propose d'en garder trace et d'augmenter les expositions de contenus inédits rassemblés et produits par Arno Gisinger et Nicolas Bailleul, vidéaste.

En savoir plus : https://oscahr.unistra.fr/dossiers/les-bruits-du-temps-catherine-merckling

---




Start video
Check the box to indicate the beginning of playing desired.

Scoreboard

Click below to refresh the information.